top of page
  • ADCEM35

Cadre international de l'UNESCO pour l'éducation culturelle et artistique : des convictions politiques fortes et nécessaires


Les ministres de la Culture et de l'Education membres de l'UNESCO, réunis du 13 au 15 février 2024 à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, ont établi un cadre international pour l'Education culturelle et artistique, cadre dont le contenu nous semble de première importance.


Ses objectifs stratégiques s’articulent autour de 5 grands principes, que nous restituons ici :


• l’accès, l’inclusion et l’équité dans et par l’éducation culturelle et artistique, surtout à l’adresse des peuples autochtones, des personnes en situation de handicap, des réfugiés, des migrants, des victimes de conflits armés, des populations déplacées ;


• un apprentissage contextuel de qualité tout au long de la vie et appliqué à toutes les dimensions de la vie, dans et à travers l’éducation culturelle et artistique, afin notamment de « promouvoir le dialogue interculturel et intergénérationnel et la gestion responsable de la diversité culturelle et naturelle » ;


• une appréciation de la diversité culturelle et la faculté à exercer un esprit critique, la culture « constitu[ant] un espace critique d’interaction, d’échange, de contestation, de co-apprentissage et de création, et contribu[ant] ainsi à la vitalité et à la diversité des sociétés ».


• des compétences pour façonner des avenirs résilients, justes et durables, les systèmes éducatifs devant, dès la petite enfance, « mettre à profit le potentiel de l’éducation culturelle et artistique pour renforcer l’engagement civique, développer la participation démocratique, améliorer l’apprentissage d’autres matières et développer la créativité et la capacité à innover » ;


• une institutionnalisation et une valorisation des écosystèmes de l’éducation culturelle et artistique, ce qui implique, entre autres, de « donner à la culture et aux arts une place prépondérante dans les programmes scolaires, d’allouer le temps et l’espace nécessaires dans les emplois du temps scolaires, et de fournir des ressources adéquates et durables ».




 


Nous retenons de ce texte les éléments suivants, qui trouvent un fort écho aux missions qui nous sont propres :


renforcer l’accès et l’inclusion des personnes en situation de handicap ou de personnes fragilisées par un contexte donné (économique, social, politique, etc.): réfugiés, migrants, victimes de conflits armés, populations déplacées...


promouvoir le dialogue interculturel et intergénérationnel ;


• à travers le développement d'esprits cultivés, développer par là-même des esprits critiques, propres à favoriser l'interaction, l'échange, voire même la contestation, et ce afin de former des êtres humains vifs et contribuant à la diversité des sociétés ;


• mettre à profit le potentiel de l’EAC pour contribuer au développement de la créativité ou encore de la capacité à innover ;


donner à la culture et aux arts une place prépondérante dans les programmes scolaires, d’allouer le temps et l’espace nécessaires dans les emplois du temps scolaires, et de fournir des ressources adéquates et durables - missions dûment complétées par nos agents musiciens intervenants et plus globalement par toute intervention partenariale avec l'Education nationale.


Nous restituons ci-dessous le détail du texte émis suite à cette Conférence mondiale sur l'éducation culturelle et artistique.





71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page